Propositions, [Nice1951] 046-0670

rftf Sonte&FGt T PROPOSITIONS

Les etudes sémantiques sont d’une importance pratique considerable,

surtout pour les grands dictionnaires unilingues. Ces dietionnaires font autorité. Mais leurs éditeurs suivent des méthodes qui, souvent, sont de- feetueuses du point de vue aussi bien pratique que théorique. Les points les plus importants me semblent etre les suivants : is) Principes de définition du sens d'un mot.

Dans notre travail avec la Norsk Riksmålsordbok nous sommes arrives

å la conclusion, mes coliaborateurs et moi, qu'une définition doit indiquer clairement ce que contient le mot et §tre formulée de fagon h. pouvoir pren- dre la place du mot défini dans la phrase. Souvent les dictionnaires på- ohent contre ce principe, introduisant dans la définition le sens d'éléments syntagmatiques qui entourent le mot. Dans les cas oå le mot fait néoessai- rement partie de certaines constructions nous indiquons le sens d'éléments syntagmatiques entre parentheses. Un nombre considérable des mots d'une langue se laissent définir de cotte maniåre, en ne faisant appel qu'aux élé- monts ordinaires de la langue. Toutefois, il y a dos exceptions. Pour les ooulours, par example, nous avons dfi suivre un autro principe, cf. notre dé- finit ion du premier sens do gr^nn (vert) : "qui est d'une couleur qui dans 10 spectre se trouve entre le jaune et le bleu (employé particuliårement de plantes, ou de parties de plantes, fraiches qui contiennent de la chloro- phylle et s'opposant souvent a vissen (fané) )". D'autres mots, comme par exemple nos prepositions admettent des définitions de caractåre lexical seu- lement quand elles sont employées comme des adverbes avec un sens local. Quand ces mots indiquent un aspect verbal ou s'emploient comme prépositions, 11 faut se contenter de déerire leurs fonetions. 2§) Expose des sens d'un mot polysémique.

Certains dictionnaires s'efforcent de donner un exposé logique des

sens d'un mot polysémique en partant d'un sens dit fondamental. C'est un procédé purement arbitraire. L'hiérarchie des sens d'un mot se présento de maniåre différente pour los différents groupes d'une société, Prenez, par exemple, le mot operation dont le sens dominant n'est pas le m§me pour un médecin, un banquier ou un militaire. Le seul principe utilisable nous sem- ble §tre lo principe historique. 32) Le problåme des mots polysémiques.

Les dictionnaires réunissent dans un seul mot des sens trås divers

quand ces sens sont toujours exprimés par le m§me element lexical et quand cot element remonte å un mot un. Mais nous ne savons pas si ces cas repré- ost lå un

. Il se- os onqu8-