Bang, Herman Uddrag fra Fædra

Rappelle toi, lorsque les destinées
M'auront de toi pour jamais séparé,
Quand le chagrin, l'exil et les années
Auront flétri ce cæur désespéré.
Songe à mon triste amour, sange à l'adieu suprème!
L'absence ni le temps ne sont rien, quand on aime.
Tant que mon coeur battra,
Toujours il te dira:
Rapelle-toi.